Les conditions de travail d’un agent immobilier

tache-agent-immobilierL’agent immobilier travaille souvent dans des agences. Ces dernières sont soit franchisées dans des réseaux soit indépendants. Évolution de carrière d’un agent immobilier est assez limitée. En effet, après plusieurs années d’expérience, il a le choix entre se spécialiser dans un type de bien précis (par exemple : l’immobilier de luxe ou de plage) ou s’installer à son propre compte et à cette fin, ouvrir son agence.

L’agent immobilier : un fin psychologue

Il ne faut pas se leurrer. Le travail d’agent immobilier est assez contraignant surtout lorsque l’on s’installe à son compte. L’effort intellectuel et psychologique que l’on doit fournir est considérable. La guerre des nerfs est quasi permanente entre les clients, l’agent et les portails de diffusion comme celui des Clés du midi. Voilà pourquoi en plus d’avoir une excellente connaissance du marché, un agent immo se doit d’être un négociateur hors pair, atout inhérent à un bon commercial. Malheureusement, ces deux atouts sont insuffisants dans la mesure où l’agent doit également avoir faire preuve de perspicacité et être capable d’analyse avec le maximum de précision les tendances du marché immobilier : sera t’elle à la hausse ou au contraire à la baisse dans les mois à venir ? Tout ceci signifie qu’un bon agent immobilier n’a pas comme seul synonyme excellent commercial, d’autres qualités psychologiques étant nécessaires. Par exemple, un bon agent doit pouvoir appréhender facilement et surtout rapidement es gens et de leur caractère. Sa force de persuasion n’a pas limite puisque sans cela il ne peut se targuer d’être un âpre négociateur. Bien entendu, il doit savoir faire la part des choses, arrêter d’insister quand il le fait, inonder ses interlocuteurs de paroles fleuries au moment opportun… En fait, chaque minute passée avec un client doit faire l’objet d’une analyse !

L’agent immobilier : une disponibilité et une endurance physique

Pour être le meilleur agent immobilier, il faut travailler principalement sur le terrain. L’agent immobilier se déplace très souvent, pour ne pas dire toujours. Le gros de son emploi du temps consiste à visiter ou faire visiter des appartements, des maisons, des terrains, des locaux… Les clients étant souvent indisponibles pendant les heures de bureau, on comprend de suite que l’agent immobilier n’a pas d’heure ni de week-end : il travaille souvent les samedis, tard le soir et pendant les jours fériés. Autant le dire, l’équilibre familial peut s’en trouver perturbé. La disponibilité est également justifiée par le fait que l’agent immobilier travaille beaucoup en urgence et sa rapidité décisionnelle ne doit à aucun moment défaillir. Tout ceci est source de stress. Par ailleurs, la disponibilité se traduit par son sens de l’écoute, sa faculté à gérer plusieurs affaires en même temps. Concernant l’endurance physique, elle est primordiale dans la mesure où l’agent immobilier a des horaires irréguliers. Et s’il travaille pour un promoteur, il est très fréquent qu’il soit amené à travailler dans des algécos, pas toujours confortables (absence de sanitaires ou mobilier rudimentaire par exemple).

Enfin et pour conclure, la rémunération n’est pas souvent à la mesure de toutes ces exigences. Seuls les meilleurs réussissent à tirer leur épingle du jeu ! En effet, certaines activités peuvent être saisonnières et à temps partiel. Quant aux revenus, le montant du salaire net dépend surtout des affaires conclues. L’obligation de résultat est donc primordiale !

Tout savoir sur le travail d’un agent immobilier

En savoir plus